Qu’est-ce que est le régime Noom et peut-il vous aider à perdre du poids ?

regime-noom

Depuis sa création en 2008, le régime Noom, ou Noom, s’est rapidement développé pour devenir l’un des régimes les plus recherchés.

Selon Noom, les personnes qui utilisent leur programme et adoptent un mode de vie sain peuvent s’attendre à perdre de 0,5 à 1 kg par semaine.

Cependant, vous vous demandez peut-être si Noom n’est qu’un autre régime à la mode basé sur la pseudoscience avec des promesses de résultats irréalistes, ou s’il s’agit d’un programme efficace pour une perte de poids saine et durable.

Cet article couvre tout ce que vous devez savoir sur Noom, y compris ce qu’il est et comment il fonctionne, ainsi que ses avantages et inconvénients.

Qu’est-ce que le régime Noom ?

application-regime-noom

Le régime Noom est en réalité une application mobile que vous pouvez télécharger sur votre smartphone ou tablette.

En se concentrant sur les changements de comportement, le régime Noom se définit comme un mode de vie et non comme un régime.

L’application fournit :

  • Défis hebdomadaires et informations pédagogiques. Les sujets concernent la nutrition, la gestion du stress, l’établissement d’objectifs et la formation d’habitudes saines.
  • Des outils pour suivre vos progrès. Ceux-ci vous permettent de consigner vos repas, votre programme d’exercice et votre poids corporel.
  • Une équipe de coaching virtuelle. Un spécialiste des objectifs, un coach de groupe et un groupe de soutien sont destinés à vous aider à rester sur la bonne voie.
  • Suivi biométrique. Ces fonctionnalités vous aident à surveiller la glycémie et la pression artérielle.

Noom propose un essai de 14 jours pour 1,00 $ si vous souhaitez le tester avant de vous abonner et donc payer les frais mensuels.

Comment fonctionne le régime Noom ?

Le régime Noom vise à vous aider à perdre du poids comme la plupart des plans et programmes de régime commercial – en créant un déficit calorique.

Un déficit calorique se produit lorsque vous consommez régulièrement moins de calories que vous n’en brûlez chaque jour [1].

Noom estime vos besoins caloriques quotidiens en fonction de votre sexe, âge, taille, poids et vos réponses à une série de questions sur le mode de vie.

En fonction de votre objectif et de votre poids, Noom utilise un algorithme pour estimer le nombre de calories dont vous avez besoin chaque jour. Ce besoin quotidien est désormais votre budget calorique.

Pour des raisons de sécurité et pour assurer une nutrition adéquate, l’application ne permet pas un budget calorique quotidien inférieur à 1 200 calories pour les femmes ou 1 400 calories pour les hommes [2].

Noom encourage la consignation des aliments et les pesées quotidiennes – deux comportements d’auto-surveillance associés à la perte de poids et au maintien de la perte de poids à long terme [3, 4, 5, 6].

Pourriez-vous perdre du poids avec le régime Noom ?

Tout plan ou programme de régime hypocalorique peut vous aider à perdre du poids si vous respectez ses consignes [7, 8].

Pourtant, il est difficile pour de nombreuses personnes de suivre un régime. En effet, la plupart des régimes échouent car ils sont difficiles à maintenir [9].

À ce jour, aucune étude n’a comparé l’efficacité du régime Noom avec d’autres régimes amaigrissants, mais les chercheurs ont analysé les données des utilisateurs de Noom.

Dans une étude menée auprès de près de 36 000 utilisateurs de Noom, 78% ont subi une perte de poids pendant qu’ils utilisaient l’application pendant 9 mois en moyenne, 23% ayant connu une perte supérieure à 10% par rapport à leur poids de départ [10].

L’étude a également révélé que ceux qui suivaient plus fréquemment leur alimentation et leur poids réussissaient mieux à perdre du poids [10].

Néanmoins, des recherches plus approfondies sur le programme sont nécessaires.

Avantages du régime Noom

Le programme de Noom met l’accent sur une approche à long terme de la perte de poids. Il peut avoir plusieurs avantages par rapport aux méthodes rapides.

– Le régime Noom se concentre sur la densité des calories et des nutriments

classement-des-aliments-regime-noom

Nous savons que vous êtes un être humain, pas un lapin, ce qui signifie que vous ne voulez pas manger uniquement des salades. La plupart de votre alimentation ne sera pas des aliments verts – et c’est très bien. Nous voulons que vous mangiez sainement pour le reste de votre vie – abandonner les desserts pour toujours n’est ni durable ni aussi délicieux. Nous vous recommandons de manger la répartition suivante: – Vert: 30% – Jaune: 45% – rouge: 25%

Le régime Noom met l’accent sur la densité calorique, une mesure du nombre de calories qu’un aliment ou une boisson fournit par rapport à son poids ou son volume.

Le programme classe les aliments en un système de couleurs – vert, jaune et rouge – en fonction de leur densité calorique et de leur concentration en nutriments.

Les aliments ayant la plus faible densité calorique, la plus forte concentration de nutriments, ou les deux, sont considérés comme verts.

Ceux ayant la densité calorique la plus élevée, la plus faible concentration de nutriments, ou les deux, sont étiquetés en rouge, tandis que les aliments jaunes se situent entre les deux.

Les aliments riches en calories contiennent un grand nombre de calories dans une petite quantité de nourriture, tandis que les articles à faible densité calorique ont moins de calories dans une grande quantité de nourriture [11].

Généralement, les aliments faibles en calories, comme les fruits et légumes, contiennent plus d’eau et de fibres et sont faibles en gras.

D’un autre côté, les aliments riches en calories, tels que les poissons gras, les viandes, les beurres de noix, les bonbons et les desserts, fournissent généralement des matières grasses ou des sucres ajoutés mais manquent d’eau et de fibres.

Les régimes composés principalement d’aliments et de boissons faibles en calories sont associés à moins de faim, de perte de poids et de risque de maladies chroniques comme les maladies cardiaques que les régimes riches en aliments très caloriques [12, 13].

– Aucune nourriture n’est interdite

Plusieurs régimes populaires peuvent être restrictifs en limitant certains aliments ou des groupes d’aliments entiers. Cela peut favoriser une alimentation désordonnée ou des comportements obsessionnels [14].

Le régime Noom adopte l’approche inverse. Il offre une flexibilité en permettant à tous les aliments de s’adapter à votre alimentation.

Parce que certains aliments riches en calories comme les noix contiennent des nutriments importants, et éliminer complètement les desserts et autres friandises n’est ni réaliste ni utile, Noom n’interdit pas ces articles mais en encourage d’en consommer moins.

Le programme fait cela pour vous aider à rester dans les limites de votre budget calorique quotidien.

La bibliothèque de recettes de Noom vous aide également à déterminer quels aliments et recettes vous conviennent en fonction de vos allergies ou intolérances alimentaires.

– Le régime Noom favorise les changements de comportement

Perdre du poids et mener une vie saine va au-delà de ce que vous mangez et comment vous le mangez.

Il s’agit également de former de nouveaux comportements sains, de renforcer les habitudes saines que vous avez déjà et de briser tous les schémas malsains qui sabotent vos objectifs [15].

Sans changement de comportement, tout poids perdu avec un régime hypocalorique a tendance à être regagné au fil du temps – souvent au-delà de ce qui a été initialement perdu [16].

En fait, dans un examen de 29 études de perte de poids à long terme, les gens ont récupéré 33% de leur perte de poids initiale après 1 an, en moyenne, et 79% après 5 ans [17].

Reconnaissant que le changement de comportement est difficile, le régime Noom utilise un programme basé sur la psychologie qui encourage l’auto-efficacité – la croyance en votre capacité à exécuter les habitudes nécessaires pour atteindre vos objectifs [18].

De cette façon, Noom peut mieux vous équiper des outils et de l’enseignement nécessaires pour un changement de comportement efficace qui sous-tend le maintien réussi de la perte de poids à long terme.

En effet, une étude a révélé que 78% des près de 36 000 utilisateurs de Noom ont maintenu leur perte de poids sur 9 mois. Il est difficile de savoir si la perte de poids est maintenue après cette période [10].

Inconvénients et autres facteurs à considérer

Bien que Noom soit un excellent outil complet que vous pouvez utiliser pour vous aider à atteindre vos objectifs de santé, il y a quelques points à souligner à propos de l’application.

Gardez à l’esprit que le suivi de votre apport alimentaire et calorique, que ce soit via Noom ou un autre programme, peut favoriser des habitudes alimentaires désordonnées. Ceux-ci peuvent inclure l’anxiété alimentaire et une restriction calorique excessive [19].

– Prix

À un prix minimum de 44,99 $ par mois, Noom peut coûter plus cher.

Cependant, si vous êtes employé par une entreprise qui propose un programme de santé et de bien-être au travail, contactez le service des ressources humaines de votre entreprise. Vous pourriez recevoir une incitation financière pour participer à des programmes de bien-être comme Noom.

– Accessibilité

Noom est strictement une plate-forme virtuelle basée sur la technologie disponible uniquement sur les appareils mobiles.

Cela rend le programme indisponible si vous ne disposez pas d’un appareil mobile comme un smartphone ou une tablette.

Même si vous possédez un appareil mobile, vous devriez disposer d’une connexion internet Wi-Fi ou données cellulaires.

– Interaction virtuelle vs face à face

Noom propose une équipe d’assistance virtuelle pour vous tenir responsable et vous aider à définir vos objectifs.

Toutes les communications avec les coachs de santé de Noom se font via un système de messagerie sur l’application Noom.

La recherche a montré que recevoir un coaching régulier en santé – que ce soit virtuellement ou en personne – est efficace pour la perte de poids et d’autres objectifs liés à la santé comme la gestion du stress [20, 21, 22, 23].

Cependant, vous pouvez préférer des séances de coaching en face à face plutôt que virtuelles. Si tel est le cas, vous pouvez intentionnellement limiter ou éviter la communication avec les coachs de santé de Noom et ainsi ne pas bénéficier des avantages de la perte de poids complète du programme.

En fait, deux études chez des personnes atteintes de prédiabète ont montré qu’un engagement plus élevé avec les entraîneurs et les articles éducatifs dans l’application Noom était significativement associé à la perte de poids [24, 25].

Gardez à l’esprit qu’une de ces études a été financée par l’entreprise.

Régime Noom : Aliments à manger et ceux à éviter

Le régime Noom classe les aliments en vert, jaune ou rouge en fonction de leur densité calorique et nutritive.

L’application recommande de consommer un pourcentage défini d’aliments de chaque couleur : 30% vert, 45% jaune et 25% rouge.

Selon le site Web de Noom, ce sont des exemples d’aliments pour chaque couleur :

– Vert

  • Fruits : bananes, pommes, fraises, pastèque, myrtilles ;
  • Légumes : tomates, concombres, salades vertes, carottes, oignons, épinards ;
  • Légumes féculents : panais, betteraves, patates douces, courges ;
  • Produits laitiers : lait écrémé, yogourt sans gras, yogourt grec sans gras, bâtonnets de fromage sans gras ;
  • Alternatives laitières : lait d’amande, de noix de cajou ou de soja non sucré ;
  • Grains entiers : flocons d’avoine, riz brun, pain de grains entiers, pita de grains entiers, pâtes de grains entiers, tortilla de grains entiers, céréales de grains entiers ;
  • Condiments : marinara, salsa, choucroute, ketchup, mayo légère ;
  • Boissons : thé et café non sucrés.

– Jaune

  • Viandes maigres : poulet grillé, dinde et coupes maigres de bœuf, de porc et d’agneau ;
  • Poissons : thon, saumon, tilapia, pétoncles ;
  • Produits laitiers : lait faible en gras, fromages faibles en gras, fromage cottage faible en gras, yogourt grec ;
  • Légumineuses et graines : lentilles, haricots pinto, pois chiches, pois, quinoa, haricots noirs, graines de soja ;
  • Grains et produits céréaliers : couscous, riz blanc, pain blanc, pâtes blanches ;
  • Boissons : boissons gazeuses, bière.

– Rouge

  • Viandes : jambon, viandes rouges, viandes frites, bacon, saucisse, hot dogs, hamburgers ;
  • Noix et beurres de noix : beurre d’arachide, beurre d’amande, amandes, noix ;
  • Desserts et sucreries : gâteau, chocolat, biscuits, bonbons, pâtisseries ;
  • Collations : frites, croustilles, barres énergétiques ;
  • Condiments et garnitures : beurre, mayonnaise, vinaigrette ;
  • Boissons : vin, jus comme le jus d’orange.

Régime Noom : le Verdict

Noom est une application à laquelle vous pouvez accéder avec un appareil mobile comme un smartphone ou une tablette.

L’application peut aider les gens à perdre du poids en favorisant des aliments faibles en calories et riches en nutriments et en encourageant des changements de mode de vie sains.

Si les coûts, l’accessibilité et un style virtuel de coaching de santé n’influent pas sur votre décision, Noom peut valoir la peine d’être essayé.

A l’heure où nous écrivons cet article, le site web Noom est disponible en 5 langues, à savoir : l’anglais, l’allemand, l’espagnole, le coréen et le japonais.

Si vous souhaitez essayer Noom, vous pouvez commencer ici.

Références
1 – Energy balance and its components: implications for body weight regulation.
Kevin D. Hall, Steven B. Heymsfield, Joseph W. Kemnitz, Samuel Klein, Dale A. Schoeller, and John R. Speakman.
Am J Clin Nutr. 2012 Apr; 95(4): 989–994. doi: 10.3945/ajcn.112.036350.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3302369/
2 – Dietary guidelines for Americans 2015-2020. Eight Edition.
https://health.gov/sites/default/files/2019-09/2015-2020_Dietary_Guidelines.pdf
3 – Daily Self-Weighing to Control Body Weight in Adults: A Critical Review of the Literature.
Carly R. Pacanowski, Fredrik C. Bertz, and David A. Levitsky.
Published online 2014 Dec 14. doi: 10.1177/2158244014556992.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4846305/
4 – Weighing everyday matters: Daily weighing improves weight loss and adoption of weight control behaviors.
Dori M Steinberg, PhD, RD, Gary G Bennett, PhD, Sandy Askew, MPH, and Deborah F Tate, PhD.
J Acad Nutr Diet.Published online 2015 Feb 12. doi: 10.1016/j.jand.2014.12.011
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4380831/
5 – The Effect of Adherence to Dietary Tracking on Weight Loss: Using HLM to Model Weight Loss over Time.
John Spencer Ingels, Ranjita Misra, Jonathan Stewart, Brandon Lucke-Wold, and Samantha Shawley-Brzoska.
J Diabetes Res. 2017; 2017: 6951495. Published online 2017 Aug 9. doi: 10.1155/2017/6951495
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5568610/
6 – What Matters in Weight Loss? An In-Depth Analysis of Self-Monitoring.
Stefanie Lynn Painter, LD, RD, DHEd, Rezwan Ahmed, PhD, James O Hill, PhD, Robert F Kushner, MD, Richard Lindquist, MD, Scott Brunning, MS, and Amy Margulies, LDN, CDE, RD.
J Med Internet Res. 2017 May; 19(5): e160. Published online 2017 May 12. doi: 10.2196/jmir.7457.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5446667/
7 – Effects of Popular Diets without Specific Calorie Targets on Weight Loss Outcomes: Systematic Review of Findings from Clinical Trials. Stephen D. Anton, Azumi Hida, Kacey Heekin, Kristen Sowalsky, Christy Karabetian, Heather Mutchie, Christiaan Leeuwenburgh, Todd M. Manini, and Tracey E. Barnett. Nutrients. 2017 Aug; 9(8): 822. Published online 2017 Jul 31. doi: 10.3390/nu9080822.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5579615/
8 – Comparison of weight loss among named diet programs in overweight and obese adults: a meta-analysis.
Johnston BC, Kanters S, Bandayrel K, Wu P, Naji F, Siemieniuk RA, Ball GD, Busse JW, Thorlund K, Guyatt G, Jansen JP, Mills EJ.
JAMA. 2014 Sep 3;312(9):923-33. doi: 10.1001/jama.2014.10397.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25182101
9 – "They all work...when you stick to them": A qualitative investigation of dieting, weight loss, and physical exercise, in obese individuals.
Samantha L Thomas, Jim Hyde, Asuntha Karunaratne, Rick Kausman, and Paul A Komesaroff.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2607302/
10 – Successful weight reduction and maintenance by using a smartphone application in those with overweight and obesity.
Sang Ouk Chin, Changwon Keum, Junghoon Woo, Jehwan Park, Hyung Jin Choi, Jeong-taek Woo, and Sang Youl Rheea.
Sci Rep. 2016; 6: 34563. Published online 2016 Nov 7. doi:10.1038/srep34563.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5098151/
11 – Restaurant menus: calories, caloric density, and serving size.
Scourboutakos MJ, L'Abbé MR.
Am J Prev Med. 2012 Sep;43(3):249-55. doi:10.1016/j.amepre.2012.05.018.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22898117
12 – Low energy density diet, weight loss maintenance, and risk of cardiovascular disease following a recent weight reduction program: A randomized control trial.
Golgis Karimi, Leila Azadbakht, Fahimeh Haghighatdoost, and Ahmad Esmaillzadeh.
J Res Med Sci. 2016; 21: 32. Published online 2016 May 9. doi: 10.4103/1735-1995.181992.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5122107/
13 – Link between Food Energy Density and Body Weight Changes in Obese Adults.
Marta Stelmach-Mardas, Tomasz Rodacki, Justyna Dobrowolska-Iwanek, Anna Brzozowska, Jarosław Walkowiak, Agnieszka Wojtanowska-Krosniak, Paweł Zagrodzki, Angela Bechthold, Marcin Mardas, and Heiner Boeing.
Nutrients. 2016 Apr; 8(4): 229. Published online 2016 Apr 20. doi: 10.3390/nu8040229.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4848697/
14 – The Dirt on Clean Eating: A Cross Sectional Analysis of Dietary Intake, Restrained Eating and Opinions about Clean Eating among Women.
Michelle Allen, Kacie M. Dickinson, and Ivanka Prichard.
Nutrients. 2018 Sep; 10(9): 1266. Published online 2018 Sep 8. doi: 10.3390/nu10091266
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6164197/
15 – Weight-loss maintenance for 10 years in the National Weight Control Registry.
Thomas JG, Bond DS, Phelan S, Hill JO, Wing RR.
Am J Prev Med. 2014 Jan;46(1):17-23. doi: 10.1016/j.amepre.2013.08.019.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24355667
16 – Mechanisms of Weight Regain following Weight Loss.
Erik Scott Blomain, Dara Anne Dirhan, Michael Anthony Valentino, Gilbert Won Kim, and Scott Arthur Waldman.
ISRN Obes. 2013; 2013: 210524. Published online 2013 Apr 16. doi: 10.1155/2013/210524.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3901982/
17 – Long-term weight-loss maintenance: a meta-analysis of US studies.
Anderson JW1, Konz EC, Frederich RC, Wood CL.
Am J Clin Nutr. 2001 Nov;74(5):579-84.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11684524
18 – The Effect of Self-Efficacy on Behavior and Weight in a Behavioral Weight Loss Intervention.
Brooke T. Nezami, Wei Lang, John M. Jakicic, Kelliann K. Davis, Kristen Polzien, Amy D. Rickman, Karen E. Hatley, and Deborah F. Tate.
Health Psychol. Published online 2016 May 16. doi: 10.1037/hea0000378.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5112140/
19 – Calorie counting and fitness tracking technology: Associations with eating disorder symptomatology.
Simpson CC, Mazzeo SE.
Eat Behav. 2017 Aug;26:89-92. doi: 10.1016/j.eatbeh.2017.02.002. Epub 2017 Feb 9.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28214452
20 – Expert Coaching in Weight Loss: Retrospective Analysis.
Stefanie Lynn Painter, RD, DHEd, Rezwan Ahmed, PhD, Robert F Kushner, MD,1 James O Hill, PhD, Richard Lindquist, MD, Scott Brunning, MS, and Amy Margulies, RD.
J Med Internet Res. 2018 Mar; 20(3): e92. Published online 2018 Mar 13. doi: 10.2196/jmir.9738.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5871741/
21 – The Impact of Telephonic Wellness Coaching on Weight Loss: A “Natural Experiments for Translation in Diabetes (NEXT-D)” Study.
Julie A. Schmittdiel, PhD, Sara R. Adams, MPH, Nancy Goler, MD, Rashel S. Sanna, Mindy Boccio, MPH, David J. Bellamy, MAOM, Susan D. Brown, PhD, Romain S. Neugebauer, PhD, and Assiamira Ferrara, MD, PhD.
Obesity (Silver Spring). Published in final edited form as: Obesity (Silver Spring). 2017 Feb; 25(2): 352–356. doi: 10.1002/oby.21723.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5300741/
22 – Coaching and barriers to weight loss: an integrative review.
Karen Fernanda Muñoz Obino, Caroline Aguiar Pereira, and Rafaela Siviero Caron-Lienert.
Diabetes Metab Syndr Obes. 2017; 10: 1–11. Published online 2016 Dec 23. doi: 10.2147/DMSO.S113874.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5207339/
23 – Telemedical Coaching Improves Long-Term Weight Loss in Overweight Persons: A Randomized Controlled Trial.
Kerstin Kempf, Martin Röhling, Monika Stichert, Gabriele Fischer, Elke Boschem, Jürgen Könner, and Stephan Martin.
Int J Telemed Appl. 2018; 2018: 7530602. Published online 2018 Sep 9. doi: 10.1155/2018/7530602
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6151211/
24 – Weight loss efficacy of a novel mobile Diabetes Prevention Program delivery platform with human coaching.
Andreas Michaelides, Christine Raby, Meghan Wood, Kit Farr, and Tatiana Toro-Ramos.
BMJ Open Diabetes Res Care. 2016; 4(1): e000264. Published online 2016 Sep 5. doi: 10.1136/bmjdrc-2016-000264.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5020857/
25 – Usefulness of a Novel Mobile Diabetes Prevention Program Delivery Platform With Human Coaching: 65-Week Observational Follow-Up.
Andreas Michaelides, PhD, Jennifer Major, MSc, Edmund Pienkosz Jr, MSc, Meghan Wood, BA, Youngin Kim, MD, and Tatiana Toro-Ramos, BS, PhD.
JMIR Mhealth Uhealth. 2018 May; 6(5): e93. Published online 2018 May 3. doi: 10.2196/mhealth.9161.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5958286/
Evaluation
Cet article vous a plus. Notez-le
[Total des votes: 1 Note totale: 5]

Auteur

Sylvie Martin
Sylvie Martin cumule plus de 10 ans d’expérience en rédaction et en édition dans les sujets qui se rapportent à la santé des femmes. Elle est actuellement rédactrice spécialisée dans les domaines de la santé, de la perte de poids et de la remise en forme.

Commentaires

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché.


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.