Les 12 causes les plus probables qui expliquent pourquoi vous prenez du poids

pourquoi-on-grossit

Il est légitime de se demander pourquoi on grossit, surtout si on fait tout pour que que notre mode de vie soit sain, que notre régime alimentaire soit équilibré et que nous respectons toutes les règles de santé connues sans aucun écart.

Mais, impossible de savoir pourquoi notre poids ne suit pas ? Si votre poids corporel ne reflète pas votre style de vie, c’est qu’il y a un problème caché.

Si vous souffrez d’un gain de poids inexpliqué, sachez que plusieurs problèmes de santé peuvent en être la cause directe. Déséquilibre hormonal, effets secondaires des médicaments, ménopause,…etc.

Voici dans ce qui suit, les 12 problèmes de santé les plus fréquents qui expliquent pourquoi on grossit.

Pourquoi on grossit ? Parce qu’on déprime

La prise des anti-dépresseurs provoque la prise de poids. C’est un fait connu.

Les personnes qui prennent des anti-dépresseurs enregistrent un gain de poids graduel et continu. Et même si vous ne prenez pas de médicaments anti-dépression, le seul fait de se sentir déprimé, a un effet direct sur votre poids.

Les personnes qui se sentent tristes et solitaires recourent souvent à une alimentation riche en gras et en calories.

Et comme le souligne cette étude [1] parue à l’American Journal of Public Health, les effets communs à la dépression sont directement liés aux déséquilibres endocriniens et métaboliques qui favorisent le stockage des graisses par l’organisme.

Le soutien social est la solution idéale pour sortir de cette situation. Chercher des copains d’entrainement, fréquenter des groupes qui partagent votre souci,…


A lire aussi

Le stress, fait-il grossir ou maigrir ? La réponse …


On prend le mauvais médicament

Si vous prenez des pilules contraceptives, des suppléments pour votre thérapie hormonale, des stéroïdes, des traitements pour les maladies cardiaques ou la pression artérielle, des médicaments anti-cancer ou simplement des médicaments pour migraine ou maux d’estomac, il est fort probable que c’est la réponse à votre question pourquoi on grossit.

Le premier reflex chez les praticiens quand il s’agit de dépister l’origine d’une prise de poids inexpliquée, c’est de consulter l’historique médical du patient. Plusieurs médicaments peuvent affecter l’appétit, d’autres le métabolisme de base.

La solution à ce problème est simple. Si vous pensez que votre prise de poids est causée par la prise de votre médicament, il suffit de le signaler à votre médecin. Il va tout simplement le remplacer par un autre qui ne va pas entrainer cet effet secondaire.

Nos mouvements intestinaux sont lents

Parmi les éléments de réponses les plus plausibles à la question pourquoi on grossit, on trouve les problèmes digestifs.

En effet, les troubles intestinaux et les mouvements intestinaux lents peuvent aussi expliquer l’excès de poids. Ces troubles sont détectés par le nombre de selles par jour.

Si vos selles sont de l’ordre d’une ou deux par jour, c’est que vous n’avez aucun problème de ce côté. Il faudra donc chercher ailleurs la cause de votre prise de poids.

Sinon, plusieurs autres causes peuvent entrainer ces problèmes intestinaux.

On cite, la déshydratation, les médicaments, la carence en fibres, ou même un déséquilibre de votre flore intestinale.

Si vous souffrez de constipation, essayez les probiotiques pour stimuler votre appareil digestif. La meilleure solution reste de joindre une bonne hydratation à une alimentation riche en fibres.

dida

Si après tout, vous continuez de présenter les mêmes symptômes, il est peut-être temps de consulter votre médecin pour explorer d’autres pistes comme l’hypothyroïdie.

On manque de certains nutriments

Une carence en magnésium, en fer ou en vitamine D peut compromettre votre système immunitaire, diminuer vos réserves d’énergie et agir négativement sur votre métabolisme de base. Le manque de ces nutriments essentiels pourra justifier pourquoi on grossit.

La caféine se présente dans ce cas comme un stimulant idéal pour vous procurer l’énergie dont vous avez besoin. Le manque en fer peut être compensé en mangeant de la viande rouge ou des épinards. La carence en magnésium est à combler en ajoutant des noix ou des amandes à votre alimentation. Les sources connues de la vitamine D sont le soleil et le lait.

La consommation prolongée des suppléments de cette vitamine peuvent à la longue, provoquer des calculs rénaux. C’est pourquoi, si vous les prenez, il faudra envisager de faire des analyses de votre sang tous les trois mois.

Prendre un supplément de fer est un peu moins délicat.

Cependant, avant de commencer à prendre des suppléments, il est conseillé de consulter un médecin pour exclure l’hypothèse fort probable de l’hypothyroïdie ou autres causes qui pourraient entrainer l’insulino-résistance et donc la prise de poids.

On vieillit

jeune-et-vieille-femmeC’est une condition inévitable malheureusement. La prise d’âge entraine la prise de poids.

En vieillissant, le métabolisme de base devient plus lent. En d’autres termes, la vitesse que prend notre corps pour brûler des calories à 40 ans n’est pas la même que celle de nos 20 ans.

Pour faire face à ce ralentissement métabolique, il faut faire plus d’exercice et manger moins. Plusieurs études le confirment. La pratique d’une activité physique a des effets plus importants à long terme sur la perte de poids que le seul régime alimentaire.

Manger des protéines maigres aidera votre corps à brûler plus de calories. Par contre, les glucides sont brûlées lentement par votre organisme et peuvent même être stockées.

La solution est donc de choisir des protéines à faible teneur en matière grasse. Il est aussi préférable d’éviter ou au moins réduire l’apport en glucides.

C’est peut être à cause du syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques, appelé aussi syndrome de Stein-Leventhal, est un déséquilibre hormonal qui se manifeste par l’apparition des petites poches remplies d’eau qu’on appelle kystes dans les ovaires.

Ceci est dû à une augmentation de la production d’androgènes qui perturbent la production des ovules.

Ce trouble hormonal peut entrainer une prise de poids et obésité, ainsi que d’autres symptômes comme les troubles menstruels (règles peu fréquentes ou irrégulières), perturbation de l’ovulation, apparition des acrochordons, perte de cheveux, pilosité excessive et acné.

Dans certains cas, ce trouble peut également causer une augmentation du taux de sucre dans le sang et donc le diabète de type II.

Quelle solution ?

Consulter un médecin. Il va vous prescrire des médicaments pour réguler votre métabolisme, rééquilibrer vos hormones et traiter l’insulino-résistance.

Vous devez également prévoir des changements à effectuer dans votre mode de vie quotidien, comme limiter la consommation des aliments transformés, faire de l’exercice et avoir une alimentation équilibrée.

Ou à cause du syndrome de Cushing

Avant tout, il faut savoir que le syndrome de Cushing est une maladie rare qui touche 3 personnes sur un million par an. Cette maladie se manifeste par une prise de poids importante avec une anomalie de répartition de la graisse au niveau du corps.

Ce surpoids est principalement localisé dans la partie médiane du corps et au niveau du visage qui devient arrondi, rouge et bouffi. Le gain de poids est généralement accompagné d’une hypertension artérielle, de l’ostéoporose, des changements de l’état de santé de la peau (vergetures, rougeurs,…).

On parle de syndrome de Cushing endogène quand le cortisol est sécrété en excès par l’une ou les deux glandes rénales.

Et on qualifie ce syndrome de iatrogène s’il est causé par un facteur externe comme un traitement.

Si vous présentez ces symptômes et que vous soupçonnez que votre récente prise de poids n’est pas due à vos habitudes alimentaires, aux effets indésirables de vos médicaments, ou ni au manque d’exercice, procédez à une analyse de sang et d’urine pour déterminer avec précision vos niveaux de cortisol.

Lorsque ces niveaux de cortisol sont jugés élevés, votre médecin va demander d’autres tests comme la tomodensitométrie de votre hypophyse et de vos glandes surrénales pour s’assurer qu’il n’y pas de tumeur.

Toutefois, si la présence d’une tumeur est confirmée, il suffit de procéder à une chirurgie pour l’enlever. Cette opération sera suivie d’un traitement à base de stéroïdes pour aider à réguler la glande rénale restante.

Ou peut être à cause du diabète de type 2

Le diabète de type II se manifeste par une production insuffisante d’insuline ou par l’insulino-résistance. Les traitements anti-diabétiques entrainent généralement un gain de poids.

Si vous êtes diabétiques, alors vous savez que vous devriez surveiller de près votre alimentation et que vous devriez pratiquer une activité physique régulière.

En outre de ces mesures, votre médecin pourra, sur votre demande, changer vos médicaments par d’autres qui ne provoquent pas cet effet indésirable qu’est la prise de poids.

On ne fait pas assez d’exercice

Avec tous les moyens de confort qu’il nous offre, notre mode de vie sédentaire nous oblige à bouger peu. Par conséquent nos muscles s’atrophient et notre masse adipeuse gagne du terrain.

L’humain est biologiquement et génétiquement conçu pour bouger.

Le sport de nos jours, c’est l’alternative aux activités physiques qu’avaient nos aïeuls. Eux, ils cultivaient, chassaient,… Nous, on fait du jogging et on va à la salle de gym.

Pratiquer une activité physique régulière permet de stabiliser le poids et d’être en bonne forme. 20 à 30 minutes de marche par jour, est un très bon exercice pour commencer.

Allez-y en douceur et laissez votre corps s’habituer doucement à ce nouveau rythme.


A lire aussi

Comment maintenir un rythme régulier d’exercices physiques grâce à un bon plan d’entrainement ?


A cause de l’effet yoyo des régimes

L’effet yoyo c’est l’inconvénient majeur de tous les régimes connus. On perd du poids, puis en arrêtant le régime, on reprend les kilos que nous avons perdu, peut être plus. C’est une conséquence logique.

Rester privé pendant une longue période de régime sévère, engendre une frustration et nous mène à manger en excès et d’une façon compulsive.

Au lieu de suivre un régime privatif, la solution idéale serait de rééquilibrer l’alimentation et de l’adapter aux besoins quotidiens.

Ou tout simplement parce qu’on vient d’arrêter de fumer

Pourquoi on grossit quand on arrête la cigarette ?

C’est aussi une conséquence logique et qui malheureusement pousse de nombreuses femmes à renoncer à l’idée d’arrêter de fumer.

Le corps sous l’effet de la nicotine, brûle plus de graisse. Si on arrête de fumer et qu’on maintient le même régime alimentaire et le même mode de vie, on va sûrement gagner plusieurs kilos dans les mois qui suivent l’arrêt du tabac.

D’après les spécialistes, la prise de 3 à 4 kilos n’est pas considérée comme un surpoids, mais plutôt comme un retour au poids normal.

Il est conseillé d’utiliser des substituts à la nicotine comme les gommes ou les patch, ou d’utiliser d’autres moyens homéopathiques pour arrêter de fumer.

Il faudra également envisager de changer d’habitudes en pratiquant plus d’exercice physique et en adaptant votre alimentation à votre nouvelle condition physique et psychique.

Pourquoi on grossit ? Parce qu’on souffre d’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est une maladie qui touche majoritairement les femmes. Elle se manifeste par une production hormonale insuffisante de la glande thyroïde.

L’hormone thyroïdienne joue un rôle crucial dans l’équilibre métabolique. Par conséquent, l’hypothyroïdie ralentit le métabolisme de base et pousse le corps à stocker les graisses au lieu de les transformer en énergie.

La consultation d’un médecin est nécessaire dans ce cas. Après vous avoir fait des tests TSH (hormone thyréotrope), votre médecin vous prescrira au besoin une hormonothérapie pour combler cette insuffisance hormonale.

Voilà les principaux problèmes de santé qui peuvent expliquer en partie pourquoi on grossit.

Références

– 1. Belinda L. Needham. Elissa S. Epel. Nancy E. Adler. and Catarina Kiefe. Trajectories of Change in Obesity and Symptoms of Depression: The Cardia Study. American Journal of Public Health. June 2010. Vol. 100 ;  n°6 ; pp. 1040-1046. 

Autres articles dans la même rubrique

La graisse viscérale : qu’est-ce que c’est ? Et pourquoi c’est si dangereux ?
La bague d’orteil amincissante ou l’anneau minceur aident-ils à perdre du poids ?
Comment lutter contre la rétention d’eau et perdre du poids en eau naturellement ?
Qu'est-ce que le syndrome métabolique ? Comment le prévenir et le traiter naturellement ?
Guide du débutant du Mindful Eating, la technique pour manger en pleine conscience
Comment mesurer votre pourcentage de graisse corporelle ? Voici les 10 meilleures façons de le faire
Les dangers des métaux lourds et comment faire une désintoxication ?
Detox du foie : utilité, bénéfices, risques et alternatives saines
Les avantages communs à tous les bons régimes detox
Detox après les fêtes : les bons plans pour éliminer les excès
Quels sont les meilleurs probiotiques pour la perte de poids et où les trouver ?
Plantes pour maigrir : noms, effets et précautions d'utilisation
Comment réduire 500 calories par jour sans effort ?
Revue scientifique de Garcinia Cambogia
Garcinia cambogia interdit en France et en Europe ?
Revue scientifique du Hoodia Gordonii, le coupe-faim naturel
Revue scientifique du Raspberry Ketone
Acide hydroxycitrique : utilisations, effets secondaires, interactions, dosage et précautions
PhenQ Vs Phen375 : lequel choisir ?
Comment choisir un bon programme pour maigrir ?
Et si votre manière de vous peser est fausse ?
Des vérités surprenantes au sujet de votre métabolisme
Risques d'inactivité physique : comment les éviter ?
Le plan à 3 étapes pour apprendre comment maigrir rapidement
Mauvais sommeil et perte de poids : quelle liaison ?
Le stress, fait-il grossir ou maigrir ?
Cette étude pourrait-elle expliquer le mécanisme de la frénésie alimentaire ?
5 Habitudes qui ralentissent le métabolisme
Pourquoi vous ne perdez pas du poids malgré tous vos efforts ?
Pourquoi on grossit ? Les 12 causes les plus probables
20 conseils pour maigrir durablement et sainement
Les habitudes à adopter pour perdre du ventre
Pourquoi et quand faut-il consulter un diététicien ?
Les conseils vestimentaires des stylistes pour paraitre plus mince
Shopping pendant la période de transition de perte de poids
Les avantages et les inconvénients du Legging minceur
Affinez votre silhouette grâce au débardeur amincissant
Conseils et astuces pour s'habiller selon sa morphologie
La technique d’amincissement non chirurgicale Coolsculpting
Complément alimentaire minceur : comment choisir le vôtre ?
Les compléments alimentaires minceur dangereux selon la FDA
Achat en ligne, les règles à respecter pour votre sécurité
Avant de commander un essai gratuit, lisez ce qui suit
previous arrow
next arrow
Slider

Espace commentaires

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché au public.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.