Les ingrédients cancérigènes dans vos produits cosmétiques et de soins personnels

ingredients-toxiques-dans-les-cosmetiques

En se promenant dans le rayon des soins de la peau, nous recherchons souvent des produits qui promettent des résultats positifs et rapides. Indépendamment des allégations de chaque produit, la qualité dépend avant tout des ingrédients qui rentrent dans sa composition et il n’est pas rare de trouver des ingrédients toxiques dans les cosmétiques et les produits de soins personnels que nous utilisons chaque jour.

Contrairement aux autres produits comme les médicaments, les fabricants des produits de soins personnels ne sont pas tenus d’annoncer la liste complète des sous-produits – même ceux nocifs – que leurs produits peuvent contenir.

Les instances sanitaires peuvent intervenir en interdisant les ingrédients jugés dangereux ou pour mettre fin à des allégations non fondées ou trompeuses [1], mais ce qui se trouve réellement dans les formules de ces produits est confidentiel et est propre à chaque entreprise.

Dans l’ensemble, les produits cosmétiques ainsi que ceux de soins personnels ne contiennent pas des niveaux de toxines assez élevés pour causer de sérieuses complications de santé. Les plus grandes préoccupations à leur sujet se limitent aux irritations de la peau et au manque d’hygiène esthétique.

Cependant, l’American Cancer Society [2] affirme que l’exposition à long terme aux ingrédients toxiques dans les cosmétiques peut représenter des risques de santé à ne pas négliger.

Le risque le plus redouté est le cancer de la peau. Mais cette exposition peut aussi entrainer d’autres complications comme à titre d’exemple :

  • Dermatite de contact ou irritation cutanée ;
  • Anomalies congénitales chez les femmes enceintes ;
  • Perturbation des hormones chez les enfants et les adolescents.

Dans ce qui suit nous essayons de vous aider à identifier les ingrédients toxiques dans les cosmétiques à éviter. Nous allons également parler de leurs risques sur votre santé et enfin une dernière section vous apportera des conseils pratiques pour l’achat de vos produits de soins personnels sans risque.

Ingrédients toxiques dans les cosmétiques les plus courants

Voici les produits chimiques les plus courants que l’on peut trouver dans la grande partie des cosmétiques et des produits de soins personnels :

1. Hydroxyanisole butylé (BHA) et Hydroxytoluène butylé (BHT)

  • Rôle : antioxydant, conservateur, stabilisant, ingrédient de parfum.
  • Risques potentiels : irritation cutanée, perturbation hormonale.
  • Produits concernés : rouge à lèvres, ombre à paupières, …

2. Diéthanolamine (DEA)

  • Rôle : ajusteur de pH, agent moussant.
  • Risques potentiels : irritation cutanée, toxicité possible du système organique, problèmes de contamination.
  • Produits concernés : variété de maquillage pour le visage et produits capillaires.

3. Phtalates de dibutyle (DBP), Phtalate de diméthyle (DMP) et Phtalate de diéthyle (DEP)

  • Rôle : plastifiant, solvant, ingrédient de parfum.
  • Risques potentiels : dommages du système reproducteur masculin.
  • Produits concernés : vernis à ongles, laques à cheveux, parfums, lotions, savons, shampoings.

4. Formaldéhyde (libérateur de formaldéhyde : bronopol, DMDM, hydantoïne, diazolidinylurée, imidazolidinylurée et quaternium-15)

  • Rôle : conservateur.
  • Risques potentiels : impureté cancérigène, irritations cutanées, taux élevé de réactions allergiques cutanées, éruptions cutanées.
  • Produits concernés : produits pour les ongles, colle à cils, gel capillaire, produits de lissage des cheveux, shampoing pour bébé, savon pour le corps, cosmétiques de couleur.

5. Fragrance (parfum, mélange d’huiles essentielles et arôme)

  • Rôle : combinaison chimique de 3 000 ingrédients possibles pour créer des parfums [3].
  • Risques potentiels : irritation de la peau, réactions allergiques, cancer ou toxicité pour la reproduction avec une exposition à long terme.
  • Produits concernés : la plupart des produits de soin personnels.

6. PEG (polyéthylène glycol ou ceteareth)

  • Rôle : agents de conditionnement et de nettoyage.
  • Risques potentiels : problèmes de contamination.
  • Produits concernés : variété de produits de soins de la peau et de maquillage.

7. Parabènes (en particulier les propyl-, isopropyl-, butyl- et isobutylparabènes)

  • Rôle : conservateur.
  • Risques potentiels : perturbateurs hormonaux.
  • Produits concernés : maquillage, hydratants, shampooings, revitalisants, lotions, nettoyants pour le visage et la douche, produits de rasage et gommages.

8. Sodium laureth sulfate et Sodium lauryl sulfate (SLS)

  • Rôle : agent nettoyant et émulsifiant.
  • Risques potentiels : irritation cutanée, contamination possible par des impuretés.
  • Produits concernés : dentifrice, shampoing et savon pour les mains.

9. Colorants synthétiques

  • Rôle : colorants.
  • Risques potentiels : des colorants non approuvés peuvent être utilisées dans certains produits.
  • Produits concernés : tous les types de produits.

10. Siloxane (ingrédients se terminant par -siloxane ou -methicone)

  • Rôle : adoucir, lisser, hydrater.
  • Risques potentiels : perturbateur hormonal.
  • Produits concernés : produits capillaires, déodorants.

11. Triclosan (5-chloro-2-(2,4-dichlorophénoxy) phénol)

  • Rôle : agent antimicrobien.
  • Risques potentiels : perturber la thyroïde et les hormones de reproduction, le développement de la résistance bactérienne.
  • Produits concernés : produits à usage oral, produits de rasage, crèmes et cosmétiques de couleur.

12. Contaminants

De nombreux produits peuvent contenir des contaminants, qui peuvent être des impuretés ou des sous-produits d’ingrédients mélangés.

Les métaux lourds comme le plomb, le nickel et le cobalt entrent également dans cette catégorie. Normlement, ceux-ci ne figurent pas sur l’étiquette, mais les ingrédients qui les créent oui.

Les autorités sanitaires ont généralement une liste de contaminants qu’elles surveillent en permanence [4].

Les ingrédients suivants présentent des problèmes de contamination :

  • Goudron de houille ;
  • Diéthanolamine (DEA) ;
  • 1,4-dioxane ;
  • Formaldéhyde ;
  • Butane et isobutane ;
  • Distillats de pétrole ;
  • Polyéthylène glycol / ceteareth ;
  • Talc ;
  • Nitrosamines.

Ingrédients toxiques dans les cosmétiques et risque sur votre santé

Comme nous l’avons déjà mentionné, une exposition à long terme aux toxines peut avoir des effets néfastes sur votre santé.

Cancer

Il est peu probable que le cancer soit uniquement dû à une utilisation d’un produit cosmétique. Les produits qui contiennent des contaminants cancérogènes tels que le formaldéhyde en contiennent généralement de très petites quantités.

L’American Cancer Society note que les recherches scientifiques réalisées à ce jour, exposent les animaux de laboratoire à des doses plus élevées que celles présentes dans les produits commercialisés [2].

Perturbation des hormones

L’exposition à des ingrédients perturbateurs des hormones peut entrainer des problèmes de fertilité chez les hommes comme chez les femmes. Ces ingrédients toxiques dans les cosmétiques peuvent détourner votre système endocrinien en imitant ou en perturbant le fonctionnement normal de vos hormones. Un examen a révélé que même à faibles doses, ces produits chimiques peuvent avoir des effets néfastes sur la santé humaine [5].

Les produits chimiques perturbateurs des hormones courants sont :

  • Phalates ;
  • Triclosan ;
  • Muscs ;
  • Parabens.

– Infertilité chez l’homme

Selon un rapport publié en 2006 [6], des études réalisées sur des animaux ont montré un lien entre l’exposition prénatale aux phtalates et le système reproducteur chez l’homme. Cette exposition peut conduire à une infertilité masculine qui se manifeste par un faible nombre de spermatozoïdes et une altération de la qualité du sperme.

– Infertilité chez la femme

Il existe des preuves suggestives que l’augmentation des taux de parabènes peut entraîner une diminution de la réserve ovarienne et donc la capacité à être fertile chez la femme [7]. Mais d’autres études sont nécessaires pour confirmer avec certitude ce lien.

Complications pendant la grossesse

Une controverse existe sur le lien entre l’exposition aux rétinoïdes (traitement contre les rides ou l’acné sévère) et les anomalies congénitales. L’étude la plus récente sur ce sujet [8] recommande d’éviter les rétinoïdes pendant la grossesse.

Certaines crèmes anti-âge peuvent également contenir des doses de vitamine A (rétinol), qui doivent être évitées pendant la grossesse. Des doses élevées de vitamine A peuvent entraîner des anomalies chez le bébé.

Si vous utilisez des crèmes rétinol ou rétinoïde, prenez les mesures nécessaires pour prévenir votre grossesse.


A lire aussi 

Pendant votre grossesse, vous devriez – impérativement – éviter ces ingrédients de beauté


Dermatite de contact

La dermatite de contact est un terme générique qui désigne l’irritation de la peau, les démangeaisons ou les éruptions cutanées dues au contact avec une substance étrangère.

Votre peau peut être irritée si vous avez une peau sensible, des allergies ou si vous utilisez des produits qui contiennent un pourcentage élevé de produits chimiques.

Arrêtez immédiatement l’utilisation du produit si vous remarquez des anomalies anormales au niveau de votre peau et consultez votre médecin.

– Vieillissement de la peau

Certains ingrédients comme le rétinol ou les acides alpha-hydroxylés augmentent également la photosensibilité et le processus de vieillissement de votre peau.

Suite à plusieurs études [9], la FDA a constaté que les traitements AHA pour l’exfoliation de la peau augmentaient de 18% la sensibilité cutanée aux UV. Une fois que les participants à ces essais ont arrêté le traitement en question, leur sensibilité cutanée s’est inversée.

Mettre de la crème solaire peut aider à remédier à cette condition.

Autres affections cutanées

De nombreux produits de blanchiment de la peau ont été accusés d’être la source de plusieurs problèmes de peau. En effet, une étude [10] portant sur 414 femmes ayant utilisé des produits éclaircissants à base de stéroïdes a révélé que :

  • 45% ont développé une acné induite par les stéroïdes ;
  • 40% ont développé des mycoses ;
  • 37% ont développé une hyperpigmentation maculaire.

Dans une autre étude [11] portant sur 425 femmes, 105 ont développé des infections à dermatophytes (des champignons microscopiques filamenteux) et 69 une gale.

Qui devrait se méfier de l’exposition aux ingrédients toxiques dans les cosmétiques ?

Femmes enceintes et allaitantes

La prudence et la sensibilisation à l’utilisation cosmétique sont importantes puisque votre corps change pendant la grossesse. Bien que la science n’ait pas trouvé de lien direct, certains produits chimiques sont associés aux effets secondaires et aux complications de la grossesse.

Une étude [12] a révélé que les femmes utilisant des éclaircissants pour la peau contenant des stéroïdes puissants présentaient des signes tels que :

  • Baisse des taux de cortisol plasmatique ;
  • Placentas plus petits ;
  • Taux plus élevés de bébés de faible poids à la naissance.

Les femmes enceintes ou qui allaitent doivent également éviter l’hydroquinone, un ingrédient éclaircissant pour la peau. Votre système absorbe 35 à 45% d’hydroquinone après une utilisation topique, ce qui est supérieur aux autres ingrédients [13].

Jeunes enfants et adolescents

Pour les enfants et les adolescents, l’exposition à long terme aux perturbateurs hormonaux peut entraîner un développement anormal de la croissance. Dans une étude réalisée par le groupe de travail environnemental (EWG), 20 adolescentes ont utilisé des produits chimiques courants. A la fin de l’expérience, les chercheurs ont constaté que chaque adolescent avait en moyenne de 10 à 15 produits chimiques dans son corps [14].

Autres ingrédients toxiques dans les cosmétiques à surveiller

Les ingrédients toxiques dans les cosmétiques qui sont moins courants dans vos produits de tous les jours, mais qui peuvent représenter un risque potentiel, on cite :

  • Distillats de pétrole (irritation cutanée) ;
  • Goudron de houille (cancérogène potentiel et toxine) ;
  • Toluène (réaction cutanée, malformations congénitales, fertilité réduite) ;
  • Hydroquinone (assombrissement et défiguration de la peau) ;
  • Résorcinol (irritant pour la peau) ;
  • Oxybenzone et octinoxate (irritation cutanée, perturbateur hormonal) ;
  • Acide borique et borate de sodium (irritation cutanée, perturbateur hormonal) ;
  • Butane et isobutane (contaminant possible pour cancérogène) ;
  • P-phénylènediamine (irritation cutanée) ;
  • Ingrédients qui se terminent par -linone (irritant pour la peau et toxine) ;
  • Noir de carbone (toxique) ;
  • PABA (changements cellulaires) ;
  • Talc (peut contenir des carcinogènes).

Ces ingrédients peuvent figurer dans tous les produits de beauté et de soins personnels, y compris les produits pour les ongles, les crèmes à raser, les écrans solaires et les savons.

Conseils simples pour l’achat de produits personnels

Saviez-vous que les produits énumèrent leurs ingrédients dans l’ordre décroissant de concentration dans le produit ?  La plupart du temps, l’eau est le premier ingrédient de la liste, ce qui signifie que l’eau a la plus forte concentration dans le produit. Les produits les plus efficaces listent généralement leur principe actif en premier.

Recherchez donc des produits qui énumèrent des composants sains au début. Si vous ne trouvez pas un produit exempt d’ingrédients indésirables, vous pouvez acheter ceux qui contiennent de faibles doses de ces ingrédients.

Pour garantir la sécurité des produits, achetez auprès de sociétés réputées qui utilisent des tests de qualité et soyez au courant des différentes réglementations si vous achetez à l’étranger. Vous pouvez également télécharger des applications telles que Clean Beauty. Ces applications vous aident à trouver des produits plus sûrs.

Références

– 1. Prohibited & Restricted Ingredients. FDA. U.S. Food & Drug Administration.
– 2. What causes cancer? Cosmetics. American Cancer Society.
– 3. Ingredients and transparency. IFRA.
– 4. Potential Contaminants. FDA. U.S. Food & Drug Administration
– 5. Laura N. Vandenberg, Theo Colborn, Tyrone B. Hayes, Jerrold J. Heindel, David R. Jacobs, Jr., Duk-Hee Lee, Toshi Shioda, Ana M. Soto, Frederick S. vom Saal, Wade V. Welshons, R. Thomas Zoeller, and John Peterson Myers. Hormones and Endocrine-Disrupting Chemicals: Low-Dose Effects and Nonmonotonic Dose Responses. Endocr Rev. 2012 Jun; 33(3): 378–455. Published online 2012 Mar 14. doi: 10.1210/er.2011-1050
– 6. Giuseppe Latini, Antonio Del Vecchio, Marika Massaro, Alberto Verrotti, Claudio De Felice. Phthalate exposure and male infertility. Elsevier. Toxicology. Volume 226, Issues 2–3, 21 September 2006, Pages 90-98. https://doi.org/10.1016/j.tox.2006.07.011.
– 7. Kristen W. Smith, Irene Souter, Irene Dimitriadis, Shelley Ehrlich, Paige L. Williams, Antonia M. Calafat, and Russ Hauser. Urinary Paraben Concentrations and Ovarian Aging among Women from a Fertility Center. Environ Health Perspect. 2013 Nov-Dec; 121(11-12): 1299–1305. Published online 2013 Aug 2. doi: 10.1289/ehp.1205350.
– 8. Hannah Browne MBBS, Gerald Mason MBChB FRCOG MD, Thomas Tang MD MRCOG. Retinoids and pregnancy: an update. TOG. Volume16, Issue1 January 2014 Pages 7-11.
– 9. Alpha Hydroxy Acids. FDA. U.S. Food & Drug Administration.
– 10. Edith Nnoruka and Obiefuna Okoye. Topical steroid abuse: its use as a depigmenting agent. J Natl Med Assoc. 2006 Jun; 98(6): 934–939.
– 11. Mahé A, Ly F, Aymard G, Dangou JM. Skin diseases associated with the cosmetic use of bleaching products in women from Dakar, Senegal. Br J Dermatol. 2003 Mar;148(3):493-500.
– 12. Mahé A, Perret JL, Ly F, Fall F, Rault JP, Dumont A. The cosmetic use of skin-lightening products during pregnancy in Dakar, Senegal: a common and potentially hazardous practice. Trans R Soc Trop Med Hyg. 2007 Feb;101(2):183-7. Epub 2006 Oct 4.
– 13. Pina Bozzo, Angela Chua-Gocheco, MD, and Adrienne Einarson, RN. Safety of skin care products during pregnancy. Can Fam Physician. 2011 Jun; 57(6): 665–667.
– 14. TEEN GIRLS’ BODY BURDEN OF HORMONE-ALTERING COSMETICS CHEMICALS. Adolescent exposures to cosmetic chemicals of concern. EWG. Environmental Working Group
– source : Harmful Toxins in Cosmetics: What to Avoid. Elizabeth Santoro. Healthline

Autres articles

Les ingrédients cancérigènes dans vos produits cosmétiques et de soins personnels
Anti Aging Skincare Bundle, pour une peau qui défit le temps
Hydrolysed Collagen High Strength 1000mg, l'anti-vieillissement
Bioxin Skin Tag Removal Cream, élimine les tâches cutanées
Zeta White pour blanchir la peau et avoir un teint plus clair
XYZ smart collagen, la crème anti-âge qui stimule le collagène
Brestrogen, redonnez un coup de jeunesse à vos seins
Débarrassez-vous du double menton grâce au Chin Up Mask
Les bienfaits de l’enveloppement minceur à domicile Body Boutique
Blackhead Killer : le nouveau masque noir de visage fabriqué aux Etats-Unis
Pendant votre grossesse, vous devriez – impérativement – éviter ces ingrédients de beauté
previous arrow
next arrow
Slider

Espace commentaires

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché au public.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.