Pourquoi vous devriez faire le minimum recommandé d’exercice ?

risques-dinactivite-physique

[Article mis à jour : Mai 2020 ]
Depuis le temps, les chercheurs scientifiques n’ont cessé d’étudier l’impact négatif de certaines habitudes sédentaires comme l’inactivité physique sur la santé humaine.

En effet, l’obésité et le surpoids, comme de nombreux autres facteurs comme le tabagisme ou le mauvais sommeil, représentent des facteurs à haut risque qui peuvent entrainer de nombreuses maladies chroniques.

Il est clair qu’avoir un régime alimentaire sain et un minimum d’activité physique sont la clé pour se débarrasser du surpoids et de rester en bonne forme.

La question qui se pose :

Qu’est-ce que un minimum d’activité physique ?

D’après les chercheurs, ce minimum correspond à 150 minutes d’activité physique modérée par semaine.

Selon les instances sanitaires officielles, une personne adulte devra effectuer au moins 150 minutes d’activité physique modérée chaque semaine, avec au moins deux séances d’activité intense.

Cependant, l’idéal serait d’exercer pendant 300 minutes.

Cette directive se base sur l’hypothèse que nous faisons tous une activité physique informelle chaque jour ( marcher, faire les courses,. ..).

Cependant, ce cas ne s’applique pas à tout le monde. Certains parmi nous, ont une vie plus sédentaire qui les contraint à bouger moins.

Le travail de bureau et la technologie, avec tout le confort qu’elle procure, ont mis fin à toute sorte d’effort physique.

Toujours selon ces chercheurs, une personne qui passe sa journée assise au travail ou à la maison, même en allant à la salle de temps en temps, est plus susceptible de contracter une maladie chronique par rapport à une personne active.

Qu’est-ce que l’inactivité physique ?

travailler-au-bureau-exemple-dinactivite-physiqueL’inactivité physique c’est tout simplement quand vous n’êtes pas debout ou en mouvement.

En d’autre termes, c’est quand vous êtes dans un état d’inertie.

Travailler assise au bureau, regarder la télé ou se déplacer en voiture sont des exemples d’inactivité physique.

Le nombre d’heures que nous passons assises ainsi que la durée de ces périodes d’inactivité, ont tendance à altérer notre santé.

Et même celles qui respectent le minimum dicté par les directives des instances sanitaires de 150 minutes par semaine ne sont pas à l’abri des dangers causés par une inactivité physique prolongée.

Quels sont les risques de l’inactivité physique ?

L’inactivité physique peut impacter notre santé de différentes façons.

Elle peut agir sur la glycémie, l’insuline, le HDL (bon cholestérol), les triglycérides, le poids et la tension artérielle.

Des études ont démontré le lien de causalité entre l’inactivité prolongée et les maladies cardio-vasculaires.

D’autres études ont étudié également le rapport entre l’inactivité et le risque du décès prématuré.

En conclusion, plus vous êtes inactive physiquement, plus le risque d’avoir des maladies chroniques est élevé.

Comment réduire l’inactivité physique au foyer et au travail ?

aller-au-travail-par-bicycletteIl n’existe pas une règle générale définie pour définir d’une façon précise les limites de l’inactivité physique.

Mais, il est tout de même conseillé de passer au moins 1 à 2 minutes par heure en plus des 150 minutes hebdomadaires d’activité physique modérée.

Si votre mode de vie est sédentaire, vous pouvez profiter des conseils suivants pour améliorer votre santé et restez active pendant votre journée.

N’oubliez pas de viser un objectif quotidien que vous devriez réviser à la hausse progressivement.

  • Marchez dans le parc à proximité de votre immeuble ;
  • Utilisez les transports communs ;
  • Restez le plus possible debout quand vous travaillez au bureau ;
  • Tenez vos réunions debout au lieu de vous asseoir ;
  • Promenez-vous après le déjeuner ;
  • Déplacez-vous jusqu’au bureau de votre collègue de travail au lieu de lui envoyer un email ;
  • Restez debout ou marchez pendant que vous parlez au téléphone ;
  • Buvez beaucoup d’eau, cela va vous permettre de multiplier vos trajets vers les toilettes ;
  • Faites des activités collectives ou individuelles au lieu de rester assise devant la télé (jouez avec les enfants, faites une promenade, tendez la pelouse, faites le ménage, lavez la voiture, promenez le chien, …).

Auteur

Sylvie Martin
Sylvie Martin cumule plus de 10 ans d’expérience en rédaction et en édition dans les sujets qui se rapportent à la santé des femmes. Elle est actuellement rédactrice spécialisée dans les domaines de la santé, de la perte de poids et de la remise en forme.

Commentaires

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché.


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.