Les multiples avantages pour la santé de l’extrait de safran – notamment la perte de poids

extrait-de-safran-accueil

L’extrait de safran (Crocus sativus) est l’épice la plus chère au monde. Les coûts – élevés – de production de cette épice justifient son offre limitée et son prix onéreux.

Cet extrait est traditionnellement utilisé dans la gastronomie, bien que récemment des recherches scientifiques récentes ont démontré ses nombreuses propriétés médicinales. Citons par exemple ses propriétés antidépressives qui sont liées au métabolisme de la sérotonine. Les autres bienfaits du safran concernent le contrôle de l’appétit, l’amélioration de l’humeur ainsi que la fertilité entre autres.

Selon les chercheurs, la supplémentation en safran procure les mêmes effets que l’extrait naturel, puisque ces suppléments sont des extraits déshydratés de l’épice.

Dans ce qui suit, nous allons essayé d’examiner cette épice de plus près.

Qu’est-ce que l’extrait de safran ?

fleur-dextrait-de-safranLe safran est une épice cultivée dans les pays du bassin méditerranéen, en particulier l’Iran, l’Espagne et le Maroc. Presque toutes les plantes utilisées dans les suppléments d’extrait de safran proviennent de cette région.

L’extrait de safran provient d’une belle fleur pourpre avec dans son centre, trois stigmates rouges. Ces stigmates sont très fragiles et doivent donc être cueillies avec délicatesse et à la main. La fleur produit ces stigmates une seule fois dans sa vie. Une fois donc ces stigmates cueillies, le cycle de vie de la fleur prend fin.

Sur chaque ampoule, pousse une seule fleur. Et une fois que la fleur meurt, il faudra attendre la prochaine saison avant qu’une nouvelle fleur voit le jour. Par conséquent, et pour collecter quelques stigmates de safran, il faut utiliser des milliers d’ampoules. C’est ce qui explique le prix cher de cette épice.

Avantages et bienfaits de l’extrait de safran

extrait-de-safran-et-perte-de-poidsContrairement aux autres inhibiteurs de la recapture de la sérotonine sur ordonnance, l’extrait de safran agit presque instantannément. Cela le rend particulièrement efficace pour les personnes qui ont besoin d’un coup de pouce pour les aider à reprendre le contrôle de leurs émotions ou de leur envie de trop manger.

– Apport alimentaire et appétit

Selon un essai clinique, la supplémentation d’une dose relativement élevée d’extrait de stigmate de safran (176,5 mg) par jour pendant huit semaines chez des femmes en surpoids a réduit la fréquence de grignotage à un degré plus élevé (55%) que le placebo (28%). Ceci a entrainé une réduction de l’apport alimentaire qui à son tour a entrainé une réduction du poids corporel.

L’évaluation des résultats obtenus après 8 semaines d’expérience  a permis de constater que la sensation de la faim a semblé être nettement réduite avec le safran par rapport au placebo. [1]

– Dépression

L’ingestion orale de 150 à 600 mg / kg d’extrait de safran brut chez le rat a réduit les symptômes dépressifs d’une manière dose-dépendante, la dose la plus élevée étant comparable à 100 mg / kg de fluoxétine. [2]

– Menstruation

Une étude a évalué les effets du safran sur les symptômes du syndrome prémenstruel. L’expérience consistait à prendre de l’extrait de safran dosé à 30mg chaque jour pendant deux cycles menstruels. À la fin du deuxième cycle, 76% des femmes volontaires ont déclaré avoir constaté une diminution de plus de la moitié de leurs symptômes. [3]

– Libido

Chez les femmes ayant bénéficié d’un traitement ISRS pour la dépression mais ayant un dysfonctionnement sexuel, une supplémentation de 15mg d’extrait de stigmate de safran deux fois par jour (3,3-3,5 mg de crocine par jour) a entraîné des améliorations statistiquement significatives de l’indice de fonction sexuelle féminine (FSFI) après 4 semaines de supplémentation. [4]

– Estrogène

Utilisé comme aromathérapie (20 minutes d’exposition) chez des femmes en bonne santé, l’extrait de safran semble causer une légère augmentation des concentrations d’estradiol dans la salive à la fois dans les phases lutéale par rapport à la ligne de base. [5]

Il semble aussi que l’extrait de safran puisse améliorer de manière sûre et efficace certains problèmes sexuels induits par la fluoxétine, y compris l’excitation, la lubrification et la douleur chez les femmes. [5]

Dosage recommandé de l’extrait de safran

Pour une supplémentation chronique, il est conseillé de prendre 15 mg de safran deux fois par jour. C’est la limite supérieure conseillée pour une supplémentation à longue durée.

Des données préliminaires suggèrent que doubler cette dose peut avoir un effet toxique après huit semaines d’utilisation continue. Autrement, les doses uniques de safran peuvent atteindre 200mg.

Le safran peut être pris deux fois par jour sous forme de supplément, ou au repas comme une épice.

Effets secondaires de l’extrait de safran

La supplémentation du safran à des doses supérieures à la normale (plus de 200mg) chez l’homme a été associée à des altérations du sang et des paramètres hémodynamiques qui, bien que statistiquement significatifs, n’étaient pas assez importants pour être considérés comme indésirables. A souligner que des saignements utérins anormaux ont été observés chez deux femmes ayant pris des doses de 200-400 mg. [6]

Des doses allant de 1200 à 2000 mg de safran chez les humains peuvent causer des symptômes tels que des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des saignements. [7]

Une supplémentation prolongée (26 semaines) avec 60 mg de safran par jour chez les hommes était associée à une diminution du nombre de globules rouges et blancs et de plaquettes, à une chute de la pression artérielle systolique et diastolique et à des sédations et hypomanie.

Les chercheurs ont également constaté des changements dans l’appétit qui ont commencé à se produire après 8 semaines et ont amplement augmenté par la suite. [7]

Où et à quel prix acheter l’extrait de safran ?

L’extrait de safran est un ingrédient très cher. Le prix moyen d’un supplément à base de cet extrait est de 30€ la bouteille. Certaines marques coûtent plus cher.

Nous prenons exemple de ce supplément commercialisé par Bauer et qui est composé d’extrait de safran pur dosé à 88,25mg. Son prix est de €29,95. Le flacon contient 60 capsules et couvre une période de (1) mois. Pour chaque 2 bouteilles achetées, vous obtiendrez la 3ème gratuitement. Et pour chaque 3 bouteilles achetées, vous allez recevoir 3 bouteilles gratuites en bonus. Le site offre également une garantie satisfait ou remboursé de 60 jours.

saffron-extrait-de-safran

Références

– 1. Gout B, Bourges C, Paineau-Dubreuil S. Satiereal, a Crocus sativus L extract, reduces snacking and increases satiety in a randomized placebo-controlled study of mildly overweight, healthy women. Nutr Res. 2010 May;30(5):305-13. doi: 10.1016/j.nutres.2010.04.008.
– 2. Wang Y, Han T, Zhu Y, Zheng CJ, Ming QL, Rahman K, Qin LP. Antidepressant properties of bioactive fractions from the extract of Crocus sativus L. J Nat Med. 2010 Jan;64(1):24-30. doi: 10.1007/s11418-009-0360-6. Epub 2009 Sep 29.
– 3. Agha-Hosseini M, Kashani L, Aleyaseen A, Ghoreishi A, Rahmanpour H, Zarrinara AR, Akhondzadeh S. Crocus sativus L. (saffron) in the treatment of premenstrual syndrome: a double-blind, randomised and placebo-controlled trial. BJOG. 2008 Mar;115(4):515-9. doi: 10.1111/j.1471-0528.2007.01652.x.
– 4. Kashani L, Raisi F, Saroukhani S, Sohrabi H, Modabbernia A, Nasehi AA, Jamshidi A, Ashrafi M, Mansouri P, Ghaeli P, Akhondzadeh S. Saffron for treatment of fluoxetine-induced sexual dysfunction in women: randomized double-blind placebo-controlled study. Hum Psychopharmacol. 2013 Jan;28(1):54-60. doi: 10.1002/hup.2282. Epub 2012 Dec 20.
– 5. Fukui H, Toyoshima K, Komaki R. Psychological and neuroendocrinological effects of odor of saffron (Crocus sativus). Phytomedicine. 2011 Jun 15;18(8-9):726-30. doi: 10.1016/j.phymed.2010.11.013. Epub 2011 Jan 15.
– 6. Modaghegh MH, Shahabian M, Esmaeili HA, Rajbai O, Hosseinzadeh H. Safety evaluation of saffron (Crocus sativus) tablets in healthy volunteers. Phytomedicine. 2008 Dec;15(12):1032-7. doi: 10.1016/j.phymed.2008.06.003. Epub 2008 Aug 6.
– 7. Schmidt M, Betti G, Hensel A. Saffron in phytotherapy: pharmacology and clinical uses. Wien Med Wochenschr. 2007;157(13-14):315-9.

Espace commentaires

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché au public.


*