La capsaïcine pour lutter contre les maladies et perdre du poids

capsaicine

[Article mis à jour : Mai 2020]
Aimez-vous la saveur épicée des piments ? Alors vous avez de la chance, car la capsaïcine peut vous aider à prévenir le cancer, à combattre le diabète, à soulager la douleur et même à perdre du poids.

Découvrons donc sans tarder comment cet élément naturel fonctionne et quelles sont les propriétés médicinales qu’il renferme.

Qu’est-ce que la capsaïcine ?

capsaicine-piment-et-poudreLa capsaïcine est un composé moléculaire présent dans les piments épicés.

Elle se trouve dans toutes les parties du poivron à l’exception de la graine.

Sa plus forte concentration se trouve dans la paroi interne où sont fixées les graines.

Elle a été qualifiée de moyen naturel et aide prouvée pour perdre du poids, lutter contre le cancer et même la douleur chronique.

Elle agit en se liant à un récepteur vanilloïde connu sous le nom TRPV1.

Ce dernier est responsable de signaler toute sensation de chaleur comme c’est le cas quand les cellules du corps sont physiquement brûlées ou blessées.

Une fois que la molécule de capsaïcine est liée au récepteur TRPV1, le cerveau reçoit un signal qu’un événement brûlant ou chaud s’est produit.

Il réagit par conséquent en provoquant une réaction inflammatoire légère destinée à réparer les cellules affectées.

C’est par cette réaction que de nombreux avantages de la capsaïcine se produisent.

Histoire de la capsaïcine

Les piments sont présents depuis longtemps, mais la composante «épicée» de la capsaïcine n’a été isolée qu’en 1846, lorsqu’un homme nommé JC Thresh l’a identifiée et lui a donné ce nom.

Avant cette date, en 1819 exactement, Christian Friedrich Bucholz, a extrait une forme impure de ce composé. Il lui donna le nom de « capsicim », qui est l’ancien nom de la capsaïcine, en référence au Capsicum à partir duquel elle a été prise.

Un siècle après sa découverte, sa structure chimique a été enregistrée en 1919 par E.K. Nelson et a été créée sous forme synthétique en 1930 par E. Spath et F.S. Chéri.

Une caractéristique intéressante de la capsaïcine semble être que ce nutriment est né d’un besoin évolutif de protéger des poivrons.

En effet, la capsaïcine est un moyen de dissuasion de certains animaux et mammifères qui détruisent les graines de la plante, à l’exception des oiseaux qui sont immunisés contre elle.

Parce qu’ils ne sont pas dérangés par la chaleur de la plante, les oiseaux avalent les graines entières aidant ainsi à perpétuer sa croissance [1].

La présence de capsaïcine dans les piments épicés est déterminée par leur niveau de « chaleur » qui est mesurée suivant l’échelle de Scoville (SHU) qui permet d’identifier les différents piments.

Par exemple, le poivron se situe entre 0 et 100 sur l’échelle de Scoville, le piment de Cayenne entre 30 000 et 50 000, la pipérine entre 100 000 et 160 000, et le poivron d’Habanero se classe entre 100 000 et 350 000 [2].

Top 5 des avantages pour la santé de la capsaïcine

La capsaïcine présente de nombreux avantages pour la santé. Voici quelques-uns :

– 1. Contribue au traitement de nombreux cancers

L’activité anticancéreuse de la capsaïcine a été scientifiquement démontrée.

Cette substance peut en fait, lutter contre de nombreux cancers, notamment celui du sein et de la prostate.

Une étude réalisée au Japon a essayé d’évaluer les effets chimio-préventifs possibles des composés dérivés d’épices sur la gastrite induite par l’Helicobacter pylori (H. pylori).

Les résultats obtenus suggèrent que la capsaïcine et la pipérine ont des effets anti-inflammatoires sur la gastrite induite par H. pylori chez les gerbilles indépendamment des effets antibactériens directs et peuvent donc avoir un potentiel d’utilisation dans la chimioprévention de la carcinogenèse gastrique associée à H. pylori [3].

Une autre étude réalisée au College of Pharmacy, Seoul National University, à Séoul en Corée du Sud, a démontré que la capsaïcine provoque une perturbation de la croissance dépendante de la dose dans les cellules souches cancéreuses du sein et inhibe la translocation du domaine membranaire intracellulaire notch (NICD) dans le noyau [4].

– 2. Favorise et contribue à la perte de poids

La recherche a révélé que manger des aliments épicés peut réduire le poids corporel, accélérer le métabolisme, aider à brûler les graisses et supprimer l’appétit chez les animaux.

En effet, une étude réalisée par un groupe de chercheurs de Research Institute of Atherosclerotic Disease, Xi’an Jiaotong University School of Medicine, a démontré que l’apport de capsaïcine peut prévenir l’obésité induite par l’alimentation [5].

La consommation de capsaïcine améliore également la performance athlétique et l’endurance physique globale.

– 3. Soulage la douleur

Une étude a tenté d’étudier les effets analgésiques de la capsaïcine et son applicabilité clinique dans le traitement de la douleur.

Les chercheurs ont notamment fait le point sur ses autres utilisations thérapeutiques cliniques et ses implications dans des maladies telles que l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies des voies aériennes, les démangeaisons, les troubles gastriques et urologiques [6].

Dans la figure ci-dessous, les chercheurs ont résumé les connaissances actuelles sur les activités liées à la capsaïcine liées aux maladies.

La flèche verte indique les maladies dans lesquelles la capsaïcine présente des effets bénéfiques, et pourrait donc être utile en tant que traitement.

La bleue indique des maladies dans lesquelles l’effet de la capsaïcine est encore controversé et l’effet thérapeutique de la capsaïcine et des agonistes et antagonistes du TRPV1 doit être étudié plus avant.

Et la rouge indique que la capsaïcine pourrait jouer un rôle dans la prévention ou le cancer.

capsaicin-et-maladies

– 4. Aide dans la gestion du diabète

Une étude a tenté de déterminer l’effet de la supplémentation en capsaïcine sur la glycémie, le métabolisme des lipides et les issues de la grossesse chez les femmes atteintes de diabète sucré gestationnel (DSG).

Les chercheurs ont conclu que la supplémentation en chili contenant de la capsaïcine améliore régulièrement l’hyperglycémie postprandiale et l’hyperinsulinémie ainsi que les troubles métaboliques lipidiques à jeun

chez les femmes atteintes de DSG, et diminue l’incidence des nouveau-nés d’âge gestationnel [7].

D’autre part, chez les patients atteints de neuropathie périphérique diabétique douloureuse, le traitement par répétition de patch capsaïcine à 8% a permis de diminuer cette condition [8].

– 5. Traite le psoriasis

Des chercheurs du Department of Dermatolog, University of Michigan Medical School, ont évalué la sécurité et l’efficacité de la capsaïcine topique chez des patients atteints de psoriasis prurigineux.

Ils ont conclu que la capsaïcine appliquée par voie topique traite efficacement le psoriasis prurigineux, une conclusion qui appuie le rôle de la substance P – un neurotransmetteur undécapeptide impliqué dans la physiopathologie du psoriasis et du prurit – dans ce trouble [9].

Comment utiliser la capsaïcine ?

La façon la plus simple d’introduire la capsaïcine dans votre régime alimentaire est de manger des aliments qui en contiennent, à savoir toutes les variétés de poivrons.

Si vous n’êtes pas habitué à manger des aliments épicés, il est important d’y aller progressivement et de commencer avec des variétés douces et pas trop piquantes.

Vous pouvez également acheter de la capsaïcine sous forme de supplément ou sous forme de crème.

Cette dernière forme est idéale pour le traitement du psoriasis, ainsi que certains avantages comme atténuer la douleur ou traiter les maux de tête de cluster et soulager les douleurs articulaires et musculaires.

Exemples de suppléments de capsaïcine

On trouve sur le marché de nombreux suppléments de capsaïcine. Voici quelques exemples de produits connus :

– 1. Capsiplex

Ce Supplément de perte de poids naturel augmente l’énergie, aide à modérer l’appétit, soutient le métabolisme, provoque un effet de chaleur et entraîne la lipolyse.

Capsiplex a été créé en utilisant OmniBead, une technologie qui délivre le pouvoir thermogénique des piments rouges piquants sans l’effet brûlant qui va avec.

Capsiplex est fortement concentré et efficace et n’irrite pas les voies orales et gastriques. Le traitement de 1 mois coûte 34,95€.

capsiplex-a-la-capsaicine

– 2. Capsimax

Capsimax de Abs est un complément extrait de piment (capsicum) qui agit comme un puissant thermogène brûle-graisse et énergétique.

Il augmente la dépense énergétique et favorise la perte de poids tant chez l’homme que chez la femme.

Capsimax de Abs stimule la « digestion » des hydrates de carbone (sucres) chez les coureurs au repos et pendant l’exercice. Il augmente aussi l’oxydation des graisses et la combustion des lipides nécessaire à la perte de poids, et réduit la prise calorique.

Ce produit a reçu le prix d’excellence scientifique 2009 de l’organisation SupplySide West aux États-Unis. Le traitement de 1 mois coûte 29€.

capsimax-a-la-capsaicine

– 3. Chili Burn

Chili Burn™ de New Nordic est un booster de métabolisme et brûleur de graisse au piment conditionné sous forme de gélules.

Fruit de 7 années de recherche et de fabrication, le Chili Burn™ aide à brûler les calories. Il est composé de capsaïcine (piment) de thé vert, de chrome et vitamines B6 et B12.

Le traitement de 1 mois coûte 28,95€.

chili-burn-a-la-capsaicine

Précautions d’emploi de la capsaïcine

En raison de son effet inducteur de la douleur, la capsaïcine doit être consommée avec prudence.

Généralement, la quantité présente dans les aliments courants est sûre à consommer, mais elle peut parfois entrainer des brûlures ou douleurs à l’estomac, des nausées, de la diarrhée et d’autres problèmes digestifs.

Sous forme de supplément, il est recommandé de ne pas dépasser 3g par jour.

Il est possible que la consommation orale de la capsaïcine provoque un reflux acide chez certaines personnes.

Si vous faites partie de ces personnes et que vous éprouvez régulièrement une indigestion après avoir mangé des aliments épicés, vous devriez donc éviter d’en consommer.

Dans de rares cas, la capsaïcine peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes.

La capsaïcine fonctionne comme un alcaloïde. Si vous ressentez donc des symptômes tels que des douleurs articulaires, des rougeurs de la peau, des problèmes digestifs ou une réaction inflammatoire perceptible, il est possible que vous soyez allergique à cette classe d’aliments.

Auteur

Sylvie Martin
Sylvie Martin cumule plus de 10 ans d’expérience en rédaction et en édition dans les sujets qui se rapportent à la santé des femmes. Elle est actuellement rédactrice spécialisée dans les domaines de la santé, de la perte de poids et de la remise en forme.

Commentaires

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché.


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.